Un nouveau consul général à Bruxelles

Raphaël Trannoy a pris ses fonctions début septembre 2017. Âgé de 45 ans, il était auparavant consul général à Buenos Aires.
Dès son premier jour sur le territoire belge, il a pris le pouls de la communauté française en rencontrant successivement les responsables des (nombreuses) associations françaises de Belgique, qu'elles soient locales, régionales, culturelles ou économiques. 
De plus, il a dit vouloir s'appuyer sur les relais que constituent les élus consulaires, au lieu de ne voir en eux que des empêcheurs d'administrer en rond, comme ce fut le cas dans un passé récent. Bienvenue, monsieur le Consul !

Nos 10 popositions pour les Français de l'étranger

Notre programme s’inscrit dans des valeurs humanistes, de liberté, de solidarité et d’ascension sociale mais aussi de sens du devoir — tous les fondements de notre modèle républicain.
Vous êtes la voix des quelque 2,5 millions de Français qui vivent à l’étranger. Mais que pèse-t-elle, cette voix, aux yeux d’une administration qui n’a que peu de considération pour les élus et qui, trop souvent, les prend de haut ? C’est pourquoi nous avons choisi de faire du statut de l’élu la pierre angulaire de notre engagement. Lire la suite : http://file.splio3.fr/6tJ/yb/9NZD/

Servir les Français de l'étranger


Elle est composée de femmes et d'hommes actifs sur le terrain aux quatre coins du monde, toutes et tous animés par la volonté d'être utiles à ceux que nos concitoyens ont choisi pour les défendre.
Nos maîtres mots sont indépendance, expérience et conviction. La défense de la représentation des Français de l'étranger est essentielle. Lire la suite : http://file.splio3.fr/6sz/5k/pVUJ/
Nous avons le plaisir de vous présenter la liste : « Servir les Français de l'étranger ».

Lettre de Jean-Yves Le Drian à l'AFE : de réelles et durables garanties aux Français de l'étranger ?

Dans un courrier du 21 août, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, et M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État en charge des Français de l'étranger, informent l'AFE des priorités du Gouvernement pour les Français de l'étranger.
      
Tout d'abord, ils confirment leur présence à la prochaine session de l'AFE, début octobre, apparemment l'un en début de session, l'autre en fin de session, en vue « d'échanges fructueux ».
   
Après avoir réaffirmé que le « Quai » demeure notre premier interlocuteur, ils rappellent que les Français résidant à l'étranger sont « aussi les ambassadeurs de la France à travers leurs contributions économique, sociale et culturelle ».
   
Rien de bien nouveau de la part de nos chers diplomates...
         
Ensuite, MM. Le Drian et Lemoyne s'engagent à l'égard des Français de l'étranger :
   
— à préserver les montants alloués à l'action sociale ;
— à garantir le service public d'éducation ;
— au maintien des bourses au niveau actuel.
    
Question : pour combien de temps s'engagent-ils ?
  
Concernant l'administration consulaire, ils soulignent que le Gouvernement sera pleinement engagé dans la numérisation du service public consulaire « de manière à rendre plus simple la vie des Français de l'étranger, avec l'objectif qu'à l'horizon 2020, les Français de l'étranger ne soient plus contraints de venir au consulat qu'une fois tous les 10 ans pour donner leurs empreintes biométriques lors du renouvellement de leur passeport ».
  
Enfin, « la période qui s'ouvre doit aussi être celle d'un approfondissement des réflexions, par exemple sur les justes modalités de représentation des Français de l'étranger ».
  
Personnellement, cet « approfondissement » ne me dit rien qui vaille. Souvenez-vous de 2013 et de la réforme de l'AFE...
   
Et rien sur la fiscalité des Français de l'étranger (CSG, résidence principale, etc.).
 

Vote à la primaire : mode d'emploi

Les Français de l’étranger voteront par internet (à condition de s’être préalablement inscrit avant le 16 octobre).
Quand ?  Au premier tour : du samedi 19 novembre 19 h au dimanche 20 novembre 19 h. Au second tour : du samedi 26 19 h au dimanche 27 novembre à 19 h.
Comment ? En se rendant sur la plate forme : http://www.primaire2016.org/francais-de-l-etranger où vous serez invité à introduire votre identifiant et votre mot de passe. La plateforme ne sera accessible que du samedi 19 h et pour 24 h seulement. Ne vous laissez pas surprendre par les délais, 24 h, c’est court !
Attention : quelque 60 000 Français de l’étranger s’étant inscrits, cela signifie qu’il y aura vraisemblablement de l’embouteillage et que, peut-être, il vous faudra vous y reprendre à plusieurs fois. Persévérez !! Chaque voix compte !!
Pour qui voter ? François Fillon a largement fait la démonstration lors des trois débats télévisés qu’il était au-dessus de la mêlée. Calme, pondéré, refusant les attaques personnelles, exposant sans langue de bois son projet pour la France, le plus abouti des programmes parmi les sept candidats, c’est incontestablement celui qui a la plus forte stature d’homme d’État.

Je ne doute pas que vous lui apporterez votre soutien.

Le 11 novembre à Bruxelles

Traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbes au poilu inconnu de Laeken en présence de l'ambassadeur de France et du consul général, des autorités militaires françaises, dont Claude Comte-Offenbach (Union des sociétés militaires), Daniel Gachet (Association des officiers de réserve) et Claude Michel (Souvenir français) et belges (Colonel Ricaille), ainsi que des conseillers consulaires, dont ma colistière Anne Monseu-Ducarme. (reportage avec la complicité de Francine Bougeon Maassen et de Jean Louis Dubrule, les deux présidents des associations françaises reconnues d'utilité publique).

L'Abécédaire de François Fillon : la réforme de la France en 50 mots


Serge Grouard, député du Loiret et responsable du projet de François Fillon, a présenté à la presse l'abécédaire en 50 mots qui présente les principales propositions de notre candidat à la primaire.
Intitulé Pour vous, l'abécédaire est présenté sous forme de questions posées par les Français auxquelles répond François Fillon. Ce document très didactique dans sa manière de dévoiler le programme de François Fillon est en ligne au format "flipbook" ou liseuse : https://www.fillon2017.fr/abecedaire

Français de l'étranger : comment participer à la primaire ?


Pour les Français de l’étranger le vote à la primaire s’effectuera uniquement par internet.

Conditions pour participer à la primaire :

   être inscrit(e) sur la liste électorale consulaire (LEC) ou avoir 18 ans à la date de l’élection présidentielle
   se préinscrire (voir plus bas)
   nul besoin d’être membre d’un parti politique pour prendre part au scrutin

La préinscription

La procédure de préinscription se déroulera entre le 22 septembre et le 16 octobre 2016.

Si vous êtes inscrit sur la LEC, vous recevrez automatiquement un courriel de la Haute Autorité à l’adresse mail que vous avez communiquée au consulat.

Pour vous inscrire, il vous suffira de répondre à ce mail ou d’aller sur le site primaire2016.org.

Il vous faudra verser 2 € par tour de scrutin (participation aux frais d’organisation) et il vous faudra signer la charte des valeurs républicaines (« Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France »).
  
La participation au scrutin

Une fois votre inscription enregistrée, vous recevrez aux alentours du 10 novembre votre identifiant par mail et votre mot de passe par SMS avec lesquels vous pourrez prendre part au vote.

Le premier tour par voie électronique se tiendra du samedi 19 novembre à 19 h au dimanche 20 novembre à 19 h et le second, s’il y a lieu, du samedi 26 au dimanche 27, mêmes heures.


Primaire à droite et au centre : vote électronique pour les Français de l'étranger

On se souvient que Nicolas Sarkozy, qui craint le vote des Français de l'étranger lui soit (serait) défavorable, avait décidé que le vote à l'étranger se ferait à l'urne (moindre participation), contrairement à ce qui avait été initialement prévu par la haute Autorité de la primaire. Devant le tollé général, il avait été convenu que seules les grands métropoles de l'étranger (Bruxelles, Londres, Genève, etc.) voteraient à l'urne. Après de longues tergiversations, la Haute Autorité de la primaire vient de décider que le vote se fera par internet dans tous les pays hors de France, sans exception. Une victoire pour les représentants locaux des candidats qui, unis, se sont battus pour obtenir gain de cause.  Lire le communiqué de presse de la Haute Autorité