Rencontre du président de la République avec la communauté française de Belgique

Dans le cadre de sa visite d'État en Belgique, le président de la République a rencontré la communauté française le mardi 20 novembre au palais des Beaux-Arts de Bruxelles.
Au cours de son allocution, le président Macron a rappelé les grands axes de sa politique – notamment en qui concerne l'éducation, l'emploi, l'environnement, la transition digitale, la cohésion nationale –, soulignant une fois encore qu'il n'entendait pas changer de cap. Il a conclu son intervention par un long et vibrant plaidoyer en faveur d'une Europe forte.
Si, globalement, les objectifs de réforme poursuivis par le président de la République sont souhaitables dans leur finalité, on peut toutefois s'interroger sur les moyens qu'il met ou entend mettre en œuvre pour y parvenir.
Le président et Madame Macron ont été accueillis à leur arrivée, aux côtés du consul général, Raphaël Trannoy, par les conseillers consulaires Thierry Masson, Anne Monseu, Jérémy Michel et votre serviteur. 

Vidéo du discours
Lire le discours






Cérémonie de l'armistice à Bruxelles - 11 novembre 2018

C'est sous une bruine ininterrompue et un ciel chargé que s'est déroulée en deux temps le centième anniversaire de la fin de la première guerre mondiale au Poilu inconnu de Laeken (Bruxelles), sous les auspices des ambassadeurs de France et d'Allemagne. En présence de Raphaël Trannoy, le consul général de France, de l'attaché militaire, du bourgmestre (maire) de Bruxelles, du député-échevin David Weytsman, du député du Benelux et de mes collègues élus français, Elisabeth Iltis, Caroline Laporte, Cécilia Gondard, Thierry Masson et Boris Faure. Parmi les responsables d'associations militaires, Claude Comte-Offenbach (président), le Lt. Col. Claude Michel (Souvenir français) et le Lt. Col. Daniel Gachet (Ordre du Mérite). Voir l'album

Bercy refond la fiscalité des Français de l'étranger

Le gouvernement va supprimer la CSG sur les revenus du capital des contribuables affiliés à un régime de sécurité sociale de l'UE. A compter de 2020, le barème progressif s'appliquera automatiquement aux revenus français des non-résidents, français ou étrangers.
Cette refonte de la fiscalité des Français de l'étranger est une victoire de vos élus qui se battent depuis 5 ans contre ces mesures iniques !

Enquête sur la qualité et l'efficacité du service public consulaire

Chaque Française et Français immatriculé(e) dans un consulat vient de recevoir par mail le 16 octobre 2018 un questionnaire relatif à la qualité et la satisfaction de ses démarches avec l'administration consulaire. Saluons cette démarche innovante – consulter l'usager !
C'est donc l'occasion de faire entendre votre voix et de faire part des (éventuelles) difficultés que vous rencontrez lors de vos contacts avec votre consulat.
https://trailer.web-view.net/Show/0XB63AF123D3CBE993BC4E5EAE9B2E7754A2B6EA7B7524A40F52AFE562AB6CA962552835B8FF6C759D.htm

Un nouveau consul général à Bruxelles

Raphaël Trannoy a pris ses fonctions début septembre 2017. Âgé de 45 ans, il était auparavant consul général à Buenos Aires.
Dès son premier jour sur le territoire belge, il a pris le pouls de la communauté française en rencontrant successivement les responsables des (nombreuses) associations françaises de Belgique, qu'elles soient locales, régionales, culturelles ou économiques. 
De plus, il a dit vouloir s'appuyer sur les relais que constituent les élus consulaires, au lieu de ne voir en eux que des empêcheurs d'administrer en rond, comme ce fut le cas dans un passé récent. Bienvenue, monsieur le Consul !

Nos 10 popositions pour les Français de l'étranger

Notre programme s’inscrit dans des valeurs humanistes, de liberté, de solidarité et d’ascension sociale mais aussi de sens du devoir — tous les fondements de notre modèle républicain.
Vous êtes la voix des quelque 2,5 millions de Français qui vivent à l’étranger. Mais que pèse-t-elle, cette voix, aux yeux d’une administration qui n’a que peu de considération pour les élus et qui, trop souvent, les prend de haut ? C’est pourquoi nous avons choisi de faire du statut de l’élu la pierre angulaire de notre engagement. Lire la suite : http://file.splio3.fr/6tJ/yb/9NZD/

Servir les Français de l'étranger


Elle est composée de femmes et d'hommes actifs sur le terrain aux quatre coins du monde, toutes et tous animés par la volonté d'être utiles à ceux que nos concitoyens ont choisi pour les défendre.
Nos maîtres mots sont indépendance, expérience et conviction. La défense de la représentation des Français de l'étranger est essentielle. Lire la suite : http://file.splio3.fr/6sz/5k/pVUJ/
Nous avons le plaisir de vous présenter la liste : « Servir les Français de l'étranger ».

Lettre de Jean-Yves Le Drian à l'AFE : de réelles et durables garanties aux Français de l'étranger ?

Dans un courrier du 21 août, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, et M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État en charge des Français de l'étranger, informent l'AFE des priorités du Gouvernement pour les Français de l'étranger.
      
Tout d'abord, ils confirment leur présence à la prochaine session de l'AFE, début octobre, apparemment l'un en début de session, l'autre en fin de session, en vue « d'échanges fructueux ».
   
Après avoir réaffirmé que le « Quai » demeure notre premier interlocuteur, ils rappellent que les Français résidant à l'étranger sont « aussi les ambassadeurs de la France à travers leurs contributions économique, sociale et culturelle ».
   
Rien de bien nouveau de la part de nos chers diplomates...
         
Ensuite, MM. Le Drian et Lemoyne s'engagent à l'égard des Français de l'étranger :
   
— à préserver les montants alloués à l'action sociale ;
— à garantir le service public d'éducation ;
— au maintien des bourses au niveau actuel.
    
Question : pour combien de temps s'engagent-ils ?
  
Concernant l'administration consulaire, ils soulignent que le Gouvernement sera pleinement engagé dans la numérisation du service public consulaire « de manière à rendre plus simple la vie des Français de l'étranger, avec l'objectif qu'à l'horizon 2020, les Français de l'étranger ne soient plus contraints de venir au consulat qu'une fois tous les 10 ans pour donner leurs empreintes biométriques lors du renouvellement de leur passeport ».
  
Enfin, « la période qui s'ouvre doit aussi être celle d'un approfondissement des réflexions, par exemple sur les justes modalités de représentation des Français de l'étranger ».
  
Personnellement, cet « approfondissement » ne me dit rien qui vaille. Souvenez-vous de 2013 et de la réforme de l'AFE...
   
Et rien sur la fiscalité des Français de l'étranger (CSG, résidence principale, etc.).
 

Vote à la primaire : mode d'emploi

Les Français de l’étranger voteront par internet (à condition de s’être préalablement inscrit avant le 16 octobre).
Quand ?  Au premier tour : du samedi 19 novembre 19 h au dimanche 20 novembre 19 h. Au second tour : du samedi 26 19 h au dimanche 27 novembre à 19 h.
Comment ? En se rendant sur la plate forme : http://www.primaire2016.org/francais-de-l-etranger où vous serez invité à introduire votre identifiant et votre mot de passe. La plateforme ne sera accessible que du samedi 19 h et pour 24 h seulement. Ne vous laissez pas surprendre par les délais, 24 h, c’est court !
Attention : quelque 60 000 Français de l’étranger s’étant inscrits, cela signifie qu’il y aura vraisemblablement de l’embouteillage et que, peut-être, il vous faudra vous y reprendre à plusieurs fois. Persévérez !! Chaque voix compte !!
Pour qui voter ? François Fillon a largement fait la démonstration lors des trois débats télévisés qu’il était au-dessus de la mêlée. Calme, pondéré, refusant les attaques personnelles, exposant sans langue de bois son projet pour la France, le plus abouti des programmes parmi les sept candidats, c’est incontestablement celui qui a la plus forte stature d’homme d’État.

Je ne doute pas que vous lui apporterez votre soutien.